Sauvetage d'Alfred, chat errant dans un état castrophique

Découvert au bord d'une route, à deux pas d'une décharge sauvage, au milieu des champs... Ce chat semblait désespéré et serait sans doute mort rapidement si je ne l'avais pas récupéré.


Pensez à vos KDO !

Découvert squelettique et blessé

En rentrant chez moi en voiture, j'aperçois une masse sombre au loin qui se déplace vite mais très bizarrement. Je pense d'abord à un chien et m'arrête sur le côté pour aller voir de plus près. Je découvre alors un chat, qui siffle en me voyant et se cache. Il est maigre et plus encore. Il tient sa patte pendante et ne la pose pas au sol. Devant sa fuite, je décide d'aller chercher des croquettes pour au moins lui permettre de se nourrir, même si je n'arrivais pas à l'attraper. En arrivant avec les croquettes qu'il a reconnu au bruit, j'ai eu le bonheur de voir qu'il accourait vers moi : j'allais pouvoir l'attraper et le mettre en sécurité. L'empêcher de mourrir dans une décharge. Maigre comme c'est pas permis, on sentait ses vertèbres en le caressant. C'était vraiment choquant comme sensation. Blessé, il boittait et semblait très agile pour un chat blessé, j'ai donc suspecté que cette fracture doit ancienne et consolidée, ce qu'a confirmé le véto plus tard. Je lui tent la petite gamelle de croquettes et il dévore. Je profite alors de ce moment pour l'attraper doucement et le porter dans mes bras en même temps que la gamelle pour qu'il ne prenne pas peur comme tout à l'heure. Je le mets en cage et l'emmène à la maison, le temps d'appeler le vétérinaire.

Il est magnifique, son pelage gris bleu est certes un peu rèche vu les conditions de nutrition qu'il subit visiblement depuis un certain temps. Devant sa beauté malgré tout, je ne pense une seconde qu'il puisse être un chat errant depuis toujours sans doute. Je suis persuadé que des humains le cherchent, inquiets. Alors je fais le nécessaire pour les retrouver : annonces sur les réseau, recherche de puce chez le vétérinaire... Mais rien. Le vétérinaire en profite pour faire les examens nécessaires pour voir son état de santé global : prise de sang et radio. Verdict : il n'a aucune infection sanguine mais il faut amputer rapidement car il risque la septicémie.

Soigné grâce à la générosité de donatrices

Chacune selon leur budget, elles ont contribué à financer l'opération d'Alfred qui nécessitait une amputation de la patte avant droite. La fracture en l'état empêchait la cicatrisation de la plaie et une infection serait survenue à tout moment, pouvant entraîner le décès rapidement. J'ai donc lancé un appel à l'aide pour financer ces soins et j'ai immédiatement reçu des messages de personnes ultra généreuses que je remercierai toute ma vie et même après. Je ne croyais pas que ça existait encore des gens avec du coeur. En l'occurence, des femmes

Alfred s'est remis tout de suite, il a bluffé tout le monde et à peine quelques heures après être réveillé, il courrait déjà partout. Bon à 3 pattes on court bizzarement c'est sûr, mais il se déplace plus vite que mon chat Filou qui lui, a ses 4 pattes ! Après un bandage de 2 semaines, une cicatrisation impeccable, Alfred s'est merveilleusemetn adapté, ce dont je ne doutais pas d'ailleurs, puisqu'il avait déjà l'habitude de marcher sur 3 pattes. Sa 4ème patte malade ne faisait que le gêner en fait.

Du chat errant et sauvage au chat câlin

Ces 6 derniers mois, Alfred a beaucoup progressé en tant que chat de compagnie ! Au début, il se laisait carresser et ronronnait mais donnait des coups de patte et mordait quand il pouvait ! Il ne restait jamais pour un câlin et preférait aller dormir dans son coin. La pire de ses manies était de miauler tout le temps et de se jetter sur la nourriture. Il était fatigant et le faisait plusieurs fois dans la nuit aussi. C'était incroyable un chat qui communiquait autant ! Au fil du temps, il a de moins en moins réclamé, et ujourd'hui, il a compris qu'il aurait toujours à manger et à boire. Je le laisse sortir désormais par la chattière, ce qui contribue à son épanouissement. D'ailleurs j'en ai pour preuve l'oiseau qu'il m'a ramené à l'aube ! Alfred vient parfois faire un câlin, ne mord presque plus et ne réclame presque plus de nourriture, enfin juste comme le font tous les chats. Ce queje préfère chez lui, c'est un symptôme de sa vie d'errance, un symptôme qui montre qu'il a toujours connu la rue. Ces rescapés de la rue une fois adoptés sont de vrais petits chiens : ils vous suivent partout, me disaient la véto, et elle avait raison. Alfred me suit toujours partout et il vient me voir quand je l'appelle ! A chaque fois ! Cela fait de lui un chat très attachant, qui aura marqué ma vie quoi qu'il arrive.

Merci, merci, merci

Merci à vous 3 qui m'avez aidé à financier l'opération d'Alfred, contribué à son bonheur flagrant d'aujourd'hui et donc à mon bonheur aussi. Je vous embrasse toutes très fort et Alfred aussi.

Pensez à vos KDO !